Comment gérer facilement l’éclairage public durant les fêtes d’été ?

Depuis plus de deux ans, les collectivités s’engagent pour réduire leur impact sur l’environnement en limitant leur consommation d’énergie, et ainsi diminuer les dépenses annuelles d’énergie pour les habitants. Elles sont nombreuses à avoir réduit et/ou rénové leur parc d’éclairage public pour répondre à ce défi : passage aux LED, énergie solaire, décalage à l’allumage et […]

Depuis plus de deux ans, les collectivités s’engagent pour réduire leur impact sur l’environnement en limitant leur consommation d’énergie, et ainsi diminuer les dépenses annuelles d’énergie pour les habitants. Elles sont nombreuses à avoir réduit et/ou rénové leur parc d’éclairage public pour répondre à ce défi : passage aux LED, énergie solaire, décalage à l’allumage et à l’extinction… les initiatives sont légions ! La plus effective pour réduire la consommation énergétique, mais également protéger la biodiversité des effets néfastes de l’éclairage public nocturne.

Cependant, une fois programmés, compliqué de modifier les horaires de l’éclairage public pour accommoder les différents évènements de l’été : 14 juillet, 15 août, fête de village… Alors, comment faciliter la gestion des exceptions de l’éclairage public ?

Avec le système traditionnel, les agents en charge de l’éclairage public doivent se déplacer à chaque armoire électrique pour modifier manuellement les heures d’allumage et d’extinction. Une armoire contrôle d’un à plusieurs dizaines de lampadaires. Ainsi, même une petite commune mobilise un ou plusieurs agents pendant plusieurs heures pour changer ses horaires avant l’évènement, mais également après pour revenir à la normale !

Heureusement, de nouvelles solutions Smart City sont développées tous les jours. Connecter l’éclairage public permet aux collectivités de modifier leurs horaires pour une exception, ou pour du plus long terme (heures d’hiver vs heures d’été par exemple) en un clic, directement sur une plateforme web, ou une application mobile.

Bien entendu, encore faut-il pouvoir connecter ses horloges astronomiques (qui contrôlent les horaires d’allumage et d’extinction de l’éclairage public) ! Pour favoriser au maximum la connectivité de notre solution de pilotage de l’éclairage public EPnrj, nous avons développé un modem 4G permettant à nos horloges astronomiques de se connecter sur les réseaux 2G, 3G et 4G en plus du réseau LoRa de base.

0 commentaires

Date de publication

16 mai 2024

Auteur

Kevin SANCHEZ

Partager sur les réseaux :